Nom

gwyddion — Visualisation et analyse de données SPM

Synopsis

gwyddion [OPTION...] [FILE...]

Description

Gwyddion est un programme basé sur Gtk+ permettant de visualiser et analyser des données SPM (Scanning Probe Microscope).

Options

Le programme accepte toutes les options standard de Gtk+, Gdk, et GtkGLExt telles que --display ou --sync. Référez-vous à la documentation de ces composants pour une description de ces options.

Le comportement des options de contrôle à distance --remote-* est indéfini lorsque plusieurs sessions de Gwyddion sont lancées. Elles peuvent choisir de manière arbitraire une session avec laquelle elles communiquent.

Si un répertoire est donné en tant qu'argument FILE, le programme ouvre une fenêtre d'ouverture de fichier pointant sur ce répertoire.

Options Gwyddion :

--help

Affiche une aide brève.

--version

Affiche les informations de version.

--no-splash

Désactive l'écran de démarrage du programme.

--remote-new

Ouvre les fichiers donnés dans la ligne de commande dans une session déjà lancée de Gwyddion. Lance une nouvelle session si aucune autre ne tourne.

Cette option est probablement la plus utile. Les associations de type de fichiers sont généralement créées pour lancer Gwyddion avec cette option par défaut.

--remote-existing

Ouvre les fichiers donnés dans la ligne de commande dans une session déjà lancée de Gwyddion. Cette option échoue si aucune session de Gwyddion ne tourne.

Cette option est utile si vous souhaitez gérer le cas où Gwyddion ne tourne pas.

--remote-query

Cette option réussit si une session de Gwyddion est déjà lancée à à l'écran, elle affiche son identifiant de fenêtre (Window sur X11, HWND sur Win32). Elle échoue si aucune session ne tourne.

L'identificateur de session dépend du gestionnaire de contrôle à distance. Dans certains cas il est utile en tant qu'identifiant global de fenêtre, et dans d'autres non. Avec libXmu, cette option affiche la fenêtre X11, sous Win32 elle affiche le numéro HWND, tandis que sous LibUnique elle affiche l'identifiant de démarrage.

--check

Au lieu de lancer l'interface graphique et d'ouvrir les FICHIERs, cette option charge les fichiers et réalise un test d'intgrité sur ceux-ci (en affichant les erreurs vers la sortie standard).

--disable-gl

Désactive complètement OpenGL, en incluant toute vérification de sa disponibilité. Bien évidemment cette option n'a d'effet que si Gwyddion a été compilé avec le support OpenGL, et la conséquence la plus visible est que la vue 3D devient indisponible. Cela peut toutefois être nécessaire si vous rencontrez un problème avec votre système d'exploitation, où la simple véréfication des possibilités d'OpenGL crée des erreur du serveur X. Cela peut aussi vous aider lorsque vous lancez Gwyddion à distance en utilisant X11 et que le temps de mise en route vous semble excessivement long.

--log-to-file

Dirige les messages provenant de GLib, Gtk+, Gwyddion, etc. vers ~/.gwyddion/gwyddion.log ou le fichier donné dans la variable d'environnement GWYDDION_LOGFILE. Notez que sous Win32 ces messages sont toujours dirigés vers un fichier, cette option n'a donc aucun effet sous cet OS.

--no-log-to-file

Supprime l'écriture des messages provenant de GLib, Gtk+, Gwyddion, etc. vers un fichier. C'est option est pratique surtout sous Win32 (où les messages sont dirigés par défaut dans un fichier) à condition que stdout et stderr pointent vers un endroit accessible.

--debug-objects

Affiche la liste des objets créés durant le fonctionnement du programme, avec leur instant de création et de destruction. Utile pour les dévelopeurs uniquement.

--startup-time

Affiche l'heure de démarrage (et de fin) de différentes taches. Utile pour les dévelopeurs ou pour les utilisateurs se plaignant d'un démarrage trop lent.

Environnement

Sur les sytèmes Linux/Unix, les variables d'environnement suivantes peuvent être utilisées pour outre-passer les chemins d'installation pré-définis (MS Windows pointe toujours vers les dossiers relativement au chemin dans lequel il a été installé). Notez que ces variables sont censées outre-passer les chemins d'installations du système, il ne s'agit pas de liste de chemins, elles ne peuvent contenir qu'un seul chemin.

GWYDDION_DATADIR

Dossier de base des données où les ressources (gradients de couleurs, matériaux OpenGL, …) sont installées. Gwyddion pointe vers le sous-dossier gwyddion pour les ressource.

Lorqu'il n'est pas défini, la valeur par défaut correspond au dossier pré-défini dans la variable ${datadir}, qui est en général /usr/local/share ou /usr/local/lib64.

GWYDDION_LIBDIR

Dossier de base des librairies dans lequel les modules sont installés. Gwyddion pointe vers le sous-dossier gwyddion/modules pour les modules.

Lorqu'il n'est pas défini, la valeur par défaut correspond au dossier pré-défini dans la variable ${libdir}, qui est en général /usr/local/lib ou /usr/local/lib64.

GWYDDION_LIBEXECDIR

Dossier de base lib-exec directory dans lequel les greffons sont installés were installed.Gwyddion pointe vers le sous-dossier gwyddion/plugins pour les greffons.

Lorqu'il n'est pas défini, la valeur par défaut correspond au dossier pré-défini dans la variable ${libexecdir}, qui est en général /usr/local/libexec.

GWYDDION_LOCALEDIR

Dossier des traductions dans lequel les catalogues de messages sont installés.

Lorqu'il n'est pas défini, la valeur par défaut correspond au dossier pré-défini dans la variable ${datadir}/locale, qui est en général /usr/local/share/locale.

D'autres variables influencent le fonctionnement de Gwyddion, par exemple les variables GLib+ et les variables Gtk+ ainsi que certaines variables spécifiques à Gwyddion :

GWYDDION_LOGFILE

Il s'agit du nom du fichier vers lequel sont dirigés les messages de log. Sous MS Windows, les messages sont toujours dirigés vers un fichier, car l'utilisation du terminal y est pratiquement abandonnée. L'amplacement par défaut du fichier de log, gwyddion.log dans le dossier Documents and Settings de l'utilisateur, peut être modifié par GWYDDION_LOGFILE. Sous Unix, les messages vont par défaut vers le terminal et cette variable d'environnement n'a d'effet que si --log-to-file est utilisé.

Fichiers

~/.gwyddion/settings

Paramètres utilisateur enregistrés et état des outils. Ne pas éditer lorsque Gwyddion fonctionne, car il écrira sur ce fichier lors de la fermeture.

~/.gwyddion/glmaterials, ~/.gwyddion/gradients, ...

Dossiers utilisateurs contenant différentes ressources (matériaux OpenGL materials, gradients de couleur, ...).

$GWYDDION_DATADIR/gwyddion/glmaterials, $GWYDDION_DATADIR/gwyddion/gradients ...

Dossiers système contenant les ressources.

~/.gwyddion/pixmaps

Dossier dans lequel l'utilisateur peut placer ses icônes. Utile pour l'installation de modules chez soi.

$GWYDDION_DATADIR/gwyddion/pixmaps,

Dossier système contenant les icônes.

~/.gwyddion/modules

Dossier dans lequel l'utilisateur peut placer ses modules. Ceux-ci doivent être placés dans les sous-dossiers file, graph, process, layer, et tools selon leur nature, bien qu'il s'agisse avant tout d'une convention.

$GWYDDION_LIBDIR/gwyddion/modules,

Dossier système contenant les modules.

~/.gwyddion/plugins

Dossier dans lequel l'utilisateur peut placer ses greffons. Ceux-ci doivent être placés dans les sous-dossiers file et process selon leur nature.

$GWYDDION_LIBEXECDIR/gwyddion/plugins,

Dossier système contenant les greffons.

~/.gwyddion/pygwy

Dossier contenant les modules et scripts python utilisateur.

Voir aussi

gwyddion-thumbnailer(1), gxsm(1)